Catégories du blog

Comprendre l'ulcère gastrique du cheval

Publié le : 13/09/2017 15:12:42
Catégories : MALADIES CHEVAUX , SANTE DU CHEVAL

Comprendre l'ulcère gastrique du cheval

L'ulcère gastrique chez le cheval, où? Quand? Comment?

Les ulcères sont une pathologie courante chez le cheval, notamment chez le cheval de sport (courses, obstacles, dressage, complet, endurance, etc) qui sont en partie liés au mode vie des chevaux athlètes (vie en box, aliments concentrés, nombreux déplacements)

C’est une maladie digestive qui toucherait entre 70 et 95% des chevaux ayant une vie orientée vers la compétition. Mais les chevaux d’âge ou les reproducteurs peuvent également développer des ulcères gastriques. Le stress est le premier vecteur de cette pathologie souvent en rapport avec des points énoncés plus haut :

  • beaucoup de temps au box, source de stress et d’ennui 
  • une alimentation très concentrée avec des repas en quantité donnée et à heure fixe engendrant une augmentation du taux d’acidité avec une durée d’exposition à ces acides prolongée 
  • les nombreux déplacements liés au compétition

Mais à ce jour les causes de l’ulcère gastrique qui peut également toucher l’oesophage et la première partie du duodénum, demeurent mal connue. Une infection liée à une bactérie (Helicobacter pylori) pourrait être responsable de certains cas d’ulcère chez le cheval.

Pour résumer l’ulcère gastrique chez le cheval né d’un déséquilibre entre des facteurs agressifs (comme l’augmentation du taux d’acidité dans l’estomac du cheval) et les facteurs protecteurs.

Concrètement comment se matérialise l’ulcère gastrique chez le cheval ?

On parle de lésions qui ont différents niveaux de sévérité évalués par «3 méthodes de classements (par grade allant de 0 à 3 et deux autres systèmes notant la muqueuse proventriculaire, et la muqueuse glandulaire) nous resterons la plus simple et de représentation globale :

  • Grade 0 : muqueuse intacte (présence de petites rougeurs ou un léger épaississement de la paroi)
  • Grade 1 : 1 à 2 lésions localisées
  • Grade 2 : 3 à 5 lésions localisées sans saignement
  • Grade 3 : 5 à 10 lésions sans saignement ou 1 à 5 lésions avec saignement

Ce système de notation date de 1989 et comme vous l’avez constaté, il tient compte du nombre de lésions et de leur sévérité.

Pour synthétiser nous pourrions parler de plaie sur la paroi de l’estomac. 

Quels sont les symptômes de la présence d’ulcères gastriques chez le cheval?

Concrètement il n’y a pas de symptômes précis car nous sommes face à différents types d’ulcères possibles et chaque cheval est unique et manifestera de façons différentes les phases douloureuses qu’engendrent les ulcères gastriques.

Voici quelques signes en rapport avec les ulcères gastriques sans pour autant être spécifiques à cette pathologie et permettent de poser un diagnostic : 

  • coliques d’intensité et de récurrence variable, 
  • grincement de dents, 
  • modifications comportementales, 
  • abattement, 
  • baisse de l’appétit, le cheval ayant tendance à ne pas finir sa ration, 
  • douleurs abdominales,

On peut constater une baisse de l’état général, ou un maintien difficile du bon état du cheval.

Comment confirmer la présence d’ulcères gastriques chez le cheval?

Actuellement le moyen le plus juste pour établir la présence d’ulcères et envisager un traitement chez le cheval demeure la gastroscopie.

Cet examen consiste à introduire un endoscope par les naseaux du cheval afin d’atteindre l’oesophage pour rejoindre l’estomac et procéder en premier lieu à un examen complet de ce dernier.

Cet examen nécessite que le cheval doit être mis à la diète stricte minimum 8 heures avant l’intervention.

Cette intervention permettra en plus de poser le diagnostic de réaliser une ou ou plusieurs biopsies et d’assurer le suivi au cours d’un traitement médicamenteux.

Quels réponses pour traiter les ulcères gastriques chez les chevaux?

A ce jour le principal traitement est médicamenteux et se base sur la gestion de la douleur par l’administration d’antalgiques, et des anti-inflammatoires visant certaines enzymes qui favoriseraient le déséquilibre au sein de la partie haute du tube digestif (bas de l’oesophage, estomac, partie haute du duodénum) et à protéger la muqueuse gastrique.

Il faut garder en tête que le cheval est passé d’un environnement sans limite où il pouvait manger à son rythme et en fonction de ses besoins, à un rythme où certains chevaux passent jusqu’à 23h par jour au box recevant des quantités d’aliments concentrés et de foin à heure fixe. Ceci ajouté à une utilisation sportive nécessitant des déplacements, des apprentissages, des mises en situation parfois stressante, favorise la montée du stress qui peut influencer sur l’équilibre digestif du cheval.

Des réponses alternatives visant à retarder l’apparition des ulcères peuvent s’envisager que çà soit dans l’atmosphère du lieu de vie du cheval que dans le choix de compléments alimentaires non pas dédiés mais qui influenceront de manière cohérente la réponse au stress ou à l’anxiété. Le curcuma sur de longue période avec un régime alimentaire et de vie équilibrée reste favorable sur le plan digestif.

L’équilibre nerveux du cheval peut être envisagé en partant sur une complémentation à base de vitamine B12 associée ou non à du magnésium (ce dernier étant à employer avec précaution).

Brève fournit par R.DELHOMME - Distri’Horse33® - Tous droits réservés

 image empruntée à la clinique vétérinaire de Grobois

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

pourquoi DH33 ?

Livraison gratuite, programme de fidélité, service client, parrainage
Livraison gratuite dès 85€
Livraison rapide et gratuite dès 75€

en France Métropolitaine selon
transporteurs

Programme de fidélité
Un programme de
fidélité

vous récompense à chaque achat
sur le site

Service client à votre écoute
Un service client
à votre écoute

Du lundi au vendredi
9h à 12h30 / 14h à 18h30

Paiement sécurisé
Un paiement
100% sécurisé

grâce à SystemPay, la solution
de paiement de la Banque Populaire