Catégories du blog

Digestion du Chiot

Publié le : 09/08/2019 08:34:04
Catégories : AUTOUR DU CHIOT , CHIEN

Digestion du Chiot

À l’image de l’être humain, le chiot en grandissant, peut être sujet à des petits désagréments d’ordre digestif. La période de sevrage notamment, constitue une étape cruciale dans la vie des boyaux de votre petit toutou. La transition entre l’allaitement et l’ingestion de nourriture solide doit se faire progressivement, afin de ne pas constater de souci de transit chez votre chiot. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte, afin que votre compagnon aborde sa vie de grand sous les meilleurs auspices.

Distinction entre les petits et gros gabarits

Manifestement, les chiens de petites races sont mieux lotis que ceux de races plus imposantes en matière de digestion. En effet, le tractus gastro intestinal est plus important chez les petits chiens. Par tractus, on entend le système digestif dans sa totalité. À contrario, les grands toutous disposent d’un tractus intestinal moins “efficace” (proportionnellement parlant). De fait, la digestion s’effectue différemment. Le transit est ainsi plus long chez un grand modèle que chez un little dog. La fermentation bactérienne dans les intestins d’un grand chien est plus longue, cela peut coïncider avec l’apparition de selles moyennement bien moulées et parfois synonymes de douleurs abdominales. Dans les grandes lignes, ce phénomène implique de la part du propriétaire du grand chien/chiot, d’être d’autant plus attentif à la façon dont son canidé réagit à son alimentation.

Bien préparer baby dog à ses repas de jeune adulte

Comme évoqué plus haut, le sevrage est une étape importante pour un chiot. Que cela concerne son appareil digestif mais également son comportement (cet aspect comportemental pourra bien entendu être évoqué dans un prochain article :-). ) Assez logiquement, le chiot durant les premières semaines de sa vie est un papier buvard. Il s'imprègne de son environnement, des codes que sa maman lui inculque, mais surtout il imite ses aînés ! Dans la continuité de cet adage bien connu “le singe imite l’homme” : bébé chien va commencer à picorer les croquettes de sa môman assez rapidement. En mêlant le lait maternel et de menues collations croquettes, le chiot va s’habituer petit à petit à l’alimentation des grands. La période la plus évoquée en ce qui concerne le sevrage se situe à deux mois, soit 8 semaines. Néanmoins, on remarque que les chiots séparés de leur mère plutôt aux environs de 10/12 semaines sont non seulement mieux armés côté santé, mais aussi plus dégourdis. Eh oui, môman chien en éduquant ses petits après qu’ils aient atteint deux mois, continue de leur inculquer un tas de choses bien utiles pour aborder leur nouvelle vie dans une nouvelle famille. 

Un parcours santé incontournable pour favoriser la bonne digestion de votre chiot

Indépendamment de l’aliment que vous proposez à votre chiot, il est indispensable de correctement respecter le protocole de vermifugation. Il est recommandé de commencer à vermifuger un chiot dès qu’il atteint quinze jours, puis de le vermifuger à nouveau toutes les deux semaines  jusqu’à l’âge de deux mois. Jusqu’à l’âge de 6 mois, un petit coup de vermifuge également, mais à la fréquence d’une fois par mois. Cette routine va permettre au petit chien d’assimiler sa nourriture de façon optimisée. Il arrive que certains chiots soient vermifugés tardivement. Leur propriétaire peuvent constater une petite forme, ou bien des difficultés à prendre de l’état. Bien souvent, le vermifuge va aider à retrouver un équilibre global. Une fois adulte, le chien adulte doit être vermifugé environ tous les 3 mois.

De la même manière, une vaccination à jour aura le mérite de favoriser le chiot face à (entre autre) d’éventuels problèmes digestifs. Par ailleurs, la lutte contre les maladies pour de petits chiots, commence dès la gestation de leur mère. Celle ci doit en théorie se faire vacciner contre la maladie de Carré, la Parvovirose et l’Hépatite de Rubarth. Ainsi, le chiot - en plus de ces trois maladies - devra être vacciné contre la Rage, la Leptospirose, la Piroplasmose, et la Toux de chenil. En ce qui concerne la calendrier vaccinal du chiot voici des indications qui pourront vous aider à y voir plus clair : 

  • Chiot âgé de 7 à 9 semaines : maladie de Carré / Parvovirose / Hépatite de Rubarth

  • Chiot de âgé de 11 à 13 semaines : Leptospirose puis RAPPEL de maladie de Carré, Parvovirose et Hépatite de Rubarth

  • Chiot âgé de 3 mois : RAPPEL de Leptospirose puis Piroplasmose, Rage et Toux de chenil

  • Chiot âgé de 4 mois : RAPPEL de Piroplasmose

  • Chiot âgé d’1 an : RAPPEL de tous les vaccins

Chaque année: procéder aux RAPPELS de Leptospirose, Rage et Toux de chenil et Piroplasmose

Tous les deux ans: RAPPELS de Parvovirose, Hépatite de Rubarth et Maladie de Carré

Que cela concerne les vaccins ou les vermifuges, si tout est à jour, vous pourrez à priori écarter certaines pathologies digestives chez votre chiot.

Côté miam, on fait quoi avec un baby dog ? 

Tout d’abord, et cela va de pair avec de bonne habitudes : il est très important de donner à manger à votre toutou à heures fixes, dans une gamelle qui lui est exclusivement consacrée, et posée toujours au même endroit. Plusieurs religions sont prônées au sujet de l’alimentation du chiot, mais il recommandé de fractionner les repas quotidiens. Jusqu’à 6 mois, il peut être nourri 3 fois par jour. Par la suite, un repas le matin et un repas le soir. Ceci étant dit, certains chiens peuvent être nourris une fois par jour et sauront se réguler tout au long de la journée. À l’instar des humains, chacun son niveau de gourmandise :-). En parlant de gourmandise, évitez de donner les vestiges de votre repas à votre chien. Certes cela lui ferait grandement plaisir, mais ce n’est ni bon pour sa santé ni pour son comportement.

Il peut être intéressant de privilégier les croquettes de manière générale. L’alimentation sèche est très bien tolérée. Même les fines bouches finiront par trouver croquettes à leur crocs. La pâtée  (aliment humide donc) grâce à son côté très appétent peut être employée en période de convalescence ou lors par exemple d’une journée où vous décidez de vermifuger votre toutou. La pilule passera mieux et laissera un bon souvenir à votre compagnon de son petit cachet ;-).

D’un point de vue pratique mais surtout pérenne, les croquettes ont de nombreux avantages pour votre chiot : un chiot qui mastique ses croquettes prend plus de temps pour consommer son repas. Cela est à tous points de vue meilleur pour les digestion, au même titre que pour les gencives. Moins de tartre à la clé avec les cwokettes ! En plus, à gammes égales il est moins coûteux d’investir dans de bons repas croquettes. Moins grasses elles sont aussi plus digestes que la pâtée. Enfin, et cet avantage est tout de même bien appréciable : les croquettes se conservent nettement mieux que la pâtée !


Article proposée par ALJ - Cpourlechien.com - ©Tous Droits Réservés

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

pourquoi DH33 ?

Livraison gratuite, programme de fidélité, service client, parrainage
Livraison gratuite dès 85€
Livraison rapide et gratuite dès 75€

en France Métropolitaine selon
transporteurs

Programme de fidélité
Un programme de
fidélité

vous récompense à chaque achat
sur le site

Service client à votre écoute
Un service client
à votre écoute

Du lundi au vendredi
9h à 12h30 / 14h à 18h30

Paiement sécurisé
Un paiement
100% sécurisé

grâce à SystemPay, la solution
de paiement de la Banque Populaire