Produits vermifuges chevaux aux extraits naturels de plantes

La vermifugation du cheval s’envisage désormais dans un protocole que l’on appelle la vermifugation raisonnée et au travers d'aliments complémentaires. Les parasites intestinaux vivent dans le tube digestif du cheval de façon normale et constante. L’enjeu étant toutefois de limiter une éventuelle infestation, qui pourrait alors engendrer des problèmes de santé. La flore intestinale du cheval est précieuse, car une bonne hygiène intestinale permet de préserver son état général. Ainsi, le vétérinaire peut prescrire une coproscopie, afin de vérifier si les crottins de votre cheval contiennent “trop” de vers, et quelle sorte de vers.

Distri'Vern - Parasites Internes Cheval
En Stock
Distri'Vern, est un aliment complémentaire d'hygiène intestinale pour une gestion naturelle des vers de votre cheval (appelé par abus de langage : "vermifuge naturel cheval"). Envisagez la question des vers  d'une façon globale et naturelle pour réduire le taux de parasites internes dans le tube digestif du cheval  comme dans son environnement.
15,99 € TTC 14,54 € HT
Distri'Vern Cheval - OFFRE PACK
En Stock
OFFRE PACK 4, 5, 10, 20 ou 30 injecteurs oraux pour faire plus d'économies avec la même qualité.
Distri'Vern, est un aliment complémentaire d'hygiène intestinale pour une gestion naturelle des vers de votre cheval (appelé par abus de langage : "vermifuge naturel cheval"). Envisagez la vermifugation du cheval d'une façon globale pour réduire le taux de parasites internes dans le tube digestif de votre cheval comme dans son environnement.
55,99 € TTC 50,90 € HT

Schéma général du cycle des parties internes du cheval

Quand donner le vermifuge à son cheval ?

Pendant longtemps, la vermifugation du cheval était à faire de manière saisonnière. Quatre fois par an, il était recommandé d’administrer un vermifuge aux équidés. En veillant à alterner les molécules, pour ne pas créer d’habituation et donc une résistance des larves et des vers.

Néanmoins, actuellement, les pratiques se tournent davantage vers une vermifugation “utile”. C’est uniquement grâce à la coproscopie que l’on peut savoir si le cheval abrite une concentration trop forte en parasites intestinaux. De ce fait, la vermifugation s’effectue alors au besoin. En outre, il est parfaitement possible d’administrer un aliment complémentaire naturel pour assurer l’hygiène intestinale du cheval.

Comment vermifuger un cheval au pré ?

La vermifugation du cheval au pré est très importante. En effet, cet environnement extérieur est propice à l’arrivée ou l’existence de parasites. Cette cohabitation parasites/équidés doit être régulée. Ainsi, oui, le traitement des parasites est incontournable, mais d’autres mesures s’imposent. Si l’on souhaite préserver un équilibre satisfaisant, il s’agit de nettoyer les pâtures (ramasser régulièrement les crottins, débroussailler les refus) et changer les chevaux d’espace.

Quel vermifuge pour chevaux en hiver ?

Les écoles diffèrent à propos de la vermifugation hivernale du cheval adulte. Manifestement, la concentration en larves, et la prolifération de ces dernières n’est pas suffisante à cette période. Il est plus judicieux de réaliser la vermifugation en toute fin d’automne.

Comment vermifuger un cheval naturellement ?

Vermifuger naturellement votre cheval revient à emprunter à la nature des substances par essence vermicides. Certaines substances aromatiques et certains oligo-éléments ont un pouvoir répulsif face aux larves et aux vers. L’ail, le thym, l'absinthe, le fenugrec, la tanaisie, le zinc s’avèrent efficaces dans l’entretien de l’hygiène intestinale du cheval. Par ailleurs, certaines huiles essentielles ont aussi un rôle à jouer dans la lutte contre les parasites intestinaux. On peut notamment songer à l'huile essentielle de sarriette ou de santoline.

Pourquoi vermifuger et comment vermifuger son cheval ?

La vermifugation du cheval est un thème récurrent. Non seulement la gestion des vers chez le cheval est un sujet sur lequel il convient de se pencher sérieusement (pour favoriser un bon état de santé) mais au-delà de cela, les instructions propres à la gestion des vers évoluent constamment. Le protocole annuel de vermifugation du cheval ne s’applique plus de manière systématique, comme on a pu le voir dans le passé. Les pratiques liées à la gestion des vers chez le cheval sont désormais envisagées au cas par cas.

Ce qu’il faut donc retenir :

  • Faire un état des lieux de l’appareil digestif du cheval, à l’aide d’une coproscopie par exemple.
  • Entretenir la flore intestinale du cheval sans nécessairement utiliser de vermifuges chimiques, en proposant un aliment complémentaire en guise d’alternative.
  • Utiliser un vermifuge chimique pour limiter la prolifération de certains vers.
  • Ce qui est justement possible grâce au bilan coproscopique, où l’on va employer la bonne molécule vermicide.
  • Entretenir de manière raisonnée les espaces de vie du cheval. Il faut garder en tête qu’un nettoyage régulier des pâtures, associé à des rotations, sera plus profitable, que l’administration d’un vermifuge chimique à un cheval qui ne change pas de pré et qui vit parmi de nombreux crottins.

Les vermifuges chimiques ne peuvent être délivrés que sous ordonnance vétérinaire.

Vous pourriez être intéressé par :

Lire la suite