Matériel de pansage pour cheval - Bouchon, Cure pied, Peigne

La caisse et pansage et le matériel qui s'y attache font partie intégrante de l'équipement du cheval. Ne partez pas aux écuries sans votre mallette de pansage.

Le cheval et le pansage sont indissociables. En effet, le pansage est au cheval, ce que la toilette est aux êtres humains.

Pendant le pansage, le soigneur/cavalier fait un état des lieux de l’équidé.

Cette étape permet de vérifier la présence ou non de petits bobos, mais c’est également l’occasion de faire briller la robe de votre protégé !

De même, c’est durant le pansage que l’on démêle les crins et que l’on graisse les sabots ! Mais dans l’absolu, le pansage nécessite de l’équipement pour le cheval tel que des brosses, et autres accessoires dédiés à la beauté du cheval.

Licol pour cheval
Stock épuisé
Licol pour cheval à la fois simple, solide, pratique et accessible. Avec sa doublure à la têtière et à la muserolle vous réduirez les risques de blessures aux endroits sensibles.
15,11 € TTC 15,11 € HT 21,58 €

Pourquoi faire le pansage du cheval ?

De manière générale, le pansage du cheval est un moment où l’on privilégie le bien-être de l’animal.

C’est notamment pour cela qu’il est important de panser très régulièrement son équidé pour préserver sa peau, ses crins et ses pieds.

Le pansage permet d’entretenir et de préserver la peau du cheval.

Un bon état général coïncide avec une peau en pleine santé.

Nettoyer la peau du cheval est un excellent moyen de limiter les désagréments liés aux insectes et diverses agressions extérieures.

Comment faire le pansage d’un cheval ?

Le pansage du cheval consiste dans un premier temps à décoller les poils afin de libérer la poussière.

C’est aussi le moment où l’on retire à l’aide des brosses, les peaux mortes et les poils morts.

De l’encolure jusqu’à la racine de la queue du cheval : avec un bouchon ou une étrille (selon le niveau de saleté du cheval), brosser énergiquement dans le sens du poil et à rebrousse poil.La robe du cheval doit devenir brillante.

Cette étape se conclut par un brossage à la brosse douce qui favorise le lustrage du poil. Il faut également bien insister sur le brossage des membres en n’oubliant aucun recoin.

Le passage de sangle, et la zone située entre les antérieurs sont des endroits qu’il ne faut pas négliger.

À ce stade, il est aussi très important de bien curer les pieds et de vérifier qu’aucun corps étranger n’est logé dans le sabot. La vigilance est d’autant plus de mise chez les équidés non ferrés.

En effet, certains creusent beaucoup au niveau de la ligne blanche. C’est précisément dans les lignes blanches que de très petits cailloux peuvent se loger et s’avérer très douloureux pour le cheval.

C’est durant le pansage que l’on vérifie qu’aucune tique n’est présente. En période humide ou lorsque les herbes sont hautes, ces parasites se font une joie de grimper sur vos chevaux.

Pour ne pas prendre le risque que votre cheval déclare une piroplasmose (ou maladie de Lyme, ou anaplasmose, ou ehrlichiose), veillez à retirer toutes les tiques.

Quel matériel de pansage ?

Le nécessaire de pansage du cheval se compose des éléments suivants : l’étrille, le bouchon, la brosse dure, la brosse douce, le cure pieds, et la brosse à crins.

Pour parfaire la toilette de votre protégé, vous pouvez vous équiper d’une éponge pour nettoyer le contour des yeux et des naseaux.

Il existe également des gants de pansage. Le gant de pansage permet de retirer efficacement les poils morts tout en massant le cheval.

En période estivale, lorsque vous faites un shampoing à votre cheval, vous pouvez aussi utiliser un couteau de chaleur pour retirer le surplus d’eau de rinçage.

 

Vous pourriez avoir besoin de :

Lire la suite