DERMITE ESTIVALE CHEVAL Il y a 4 produits.

La dermite estivale du cheval est une forme de pathologie qui ne connait pas à ce jour de solutions miracles. Elle est liée à l'attaque répétée de petits insectes de type moucheron, qui piquent pour se nourrir du sang de l'animal. Quel produit de soin pour le cheval est efficace?

Qu’est-ce que la dermite estivale chez le cheval?

Elle est liée à une hypersensibilité du cheval aux piqûres d’insectes (de type culicoïdes). La dermite estivale récidivante des équidés (DERE) est également nommée : eczéma d’été, "gratte", "ardeurs", gale d’été, sweet ich, etc. C’est un problème de peau très répandue chez les chevaux.

Concrètement la dermite estivale s’exprime par des démangeaisons. Elles seront de plus en plus intenses, à des endroits bien précis du corps. Ce prurit se manifeste aux alentours du printemps et régresse vers l’automne. Une fois la pathologie déclarée, sa récurrence est quasi systématique d’année en année. Les manifestations physiques s’aggravent avec l’âge. Pour les animaux les plus atteints, les lésions peuvent devenir permanentes.
Cette pathologie peut toucher tous les chevaux quelque soit leur race ou leur âge.

Qu’est-ce qui déclenche la dermite estivale récidivante des équidés?

Les Culicoïdes sont à l'origine de la pathologie. Il s’agit d’un moucheron minuscule (envergure de 2 mm) mais agressif, infligeant une piqûre douloureuse. Ces moucherons ne peuvent pas voler très loin ni très longtemps (maximum 100 mètres). De facto leur habitat et leur lieu de reproduction se situent à proximité des chevaux. Ils volent en nuées quand les conditions sont optimales. Ils trouvent leurs proies à vue et piquent à l'endroit où ils atterrissent (ils ne rampent pas).

En période de repos, ils trouvent un abri dans les herbes et la végétation haute, les haies, et les arbres. Leurs lieux de reproduction se trouveront dans les endroits humides, dans le sol ou encore sur la végétation en décomposition. Ce sont les femelles qui piquent. Le repas sanguin est nécessaire à la maturation des œufs. Un temps calme, sans vent, sans forte pluie favorise la prise de repas. Les femelles se nourrissent à n'importe quel moment de la journée. Les Culicoïdes peuvent voler et se reproduire dès que les températures atteignent 12°C. Cela explique que la saison de la dermite estivale peut commencer en février et durer jusqu'au mois de novembre. Les conditions météorologiques : une alternance de pluie et de soleil favorise la reproduction. Les moucherons peuvent survivre à des températures très basses, mais ne supporteront pas une longue sécheresse.

Comment se manifeste la dermite estivale du cheval?

Les démangeaisons entraînent des lésions plus ou moins importantes. Ces lésions se présentent sous forme de plaies, de boutons, d’érythèmes diffus, de zones sans poils irrégulières ou encore de squames. Les zones plus les touchées sont la crinière et la queue. Les chevaux sujets aux récidives, les lésions sont marquées avec un épaississement de la peau et une hyperkératose de la peau, de fréquentes surinfections bactériennes. Ce n’est pas une maladie contagieuse ou infectieuse.

Où se trouve les lésions de la dermite estivale?

Les zones les plus fréquemment touchées sont la base de la queue, de l’encolure, de la crinière et de la base du garrot. Mais on peut également retrouver ce type de lésion au niveau de la tête, du dos, de l’abdomen ou encore de la croupe. 

Comment reconnaître la dermite estivale?

Le diagnostic est essentiellement clinique. Face à un prurit très prononcé suivi de l’apparition des lésions de grattage on pensera le plus souvent à la dermite estivale. Néanmoins, il ne faut pas la confondre avec la gale, les poux, la teigne ou encore de l’urticaire liée à une allergie.

Peux t-on traiter la dermite estivale?

Ici il s’agit plus de maîtriser la maladie et de contôler les infections secondaires, la reconstruction du derme et la maîtrise du prurit.

L’emploi de produits apaisants pourront permettre au cheval de mieux supporter cet état.

Contre la dermite estivale, optez pour la prévention :

Afin de prévenir une accentuation des symptômes et des désagréments chez le cheval plusieurs types de mesures de prévention peuvent être mises en place :

    • rentrer les chevaux à l’écurie le soir et la nuit
    • veiller à la propreté du box et à la bonne ventilation de l’écurie
    • éviter les zones humides au pré (notamment les eaux stagnantes)
    • éliminer les insectes à l’aide de répulsif naturels contre les insectes volants comme le Distri'Fly
    • une barrière à l’aide d’une pommade grasse comme le Distri’Derm (Distri’Horse33®) qui créera une barrière protectrice entre la bouche de l'insecte et la peau du cheval et qui pourra empêcher l'insecte de piquer.

Vous pourriez être intéressé par :


Lire la suite

pourquoi DH33 ?

Livraison gratuite, programme de fidélité, service client, parrainage
Livraison gratuite dès 85€
Livraison rapide et gratuite dès 75€

en France Métropolitaine selon
transporteurs

Programme de fidélité
Un programme de
fidélité

vous récompense à chaque achat
sur le site

Service client à votre écoute
Un service client
à votre écoute

Du lundi au vendredi
9h à 12h30 / 14h à 18h30

Paiement sécurisé
Un paiement
100% sécurisé

grâce à SystemPay, la solution
de paiement de la Banque Populaire