Produits naturels pour le traitement de la fourbure chez le cheval

Redoutée par de nombreux propriétaires d'équidés, la fourbure est une pathologie malheureusement fréquente. Un cheval fourbu ressent d'intenses douleurs, qui correspondent à une inflammation et une dégradation des lamelles qui entourent la troisième phalange.

Cette phalange dite "distale" n'est plus correctement fixée dans le sabot (boîte cornée) et bascule. L'objectif est donc de prévenir l'apparition d'une fourbure, ou de limiter son aggravation. Vous pouvez proposer un complément alimentaire pour cheval, à l'attention des sujets fourbus ou à risques.

Distri'Tonic Blood - Engorgement Fourbure Cheval
En Stock
Distri'Tonic Blood un aliment complémentaire à base de plantes pour accompagner le cheval fourbu, naviculaire, qui présente un engorgement répété notamment des membres postérieurs. Dans ces cas, il est important d'améliorer la circulation sanguine afin de limiter une accumulation des toxines dans la partie inférieure des membres de votre monture.
39,99 € TTC 36,35 € HT
Distri'Ail - Ail en lamelles cheval
En Stock
Ail Lamelle est une plante pour chevaux à ajouter dans la ration du cheval source de vitamines (A, B1,B2, C), certains lui accordent des qualités anticoagulantes, favorables à une bonne hygiène cardiaque et respiratoire chez l'équidé.
13,90 € TTC 12,64 € HT
Ail semoule pour chevaux
En Stock
Cette ail semoule pour votre cheval contient notamment des vitamines A, B1, B2, C, divers anti infectieux naturels, des agents anticoagulants. On prête des qualités pour une bonne hygiène respiratoire à cette plante pour cheval.
16,90 € TTC 15,36 € HT
Bardane Cheval - Détoxifiant naturel
En Stock
La bardane une plante pour chevaux naturellement bonne pour votre équidé. Elle se trouve être un détoxifiant naturel, protectrice des fonctions du foie, probiotique, utile pour l'engorgement des membres des équidés, notamment pour ceux vivant en boxes.
14,99 € TTC 13,63 € HT
Horse Cush - Cushing Cheval
En Stock
Horse Cush une alternative naturelle pour accompagner les chevaux touchés par : le syndrome de Cushing chez le cheval. Voici un aliment complémentaire pour répondre aux symptômes des chevaux atteint de Cushing.
23,99 € TTC 21,81 € HT

Comment éviter la fourbure chez le cheval ?

Les chevaux en surcharge pondérale ont davantage de risques de développer une fourbure. Cela signifie qu'il est primordial de contrôler l'alimentation de ces équidés rondouillets.

Cela passe entre autres par un accès limité à l'herbe de printemps qui est très riche.

L'exercice physique du cheval, même modéré, est un bon moyen de faire reculer l'apparition d'une fourbure.

Même si votre cheval n'est pas ferré, il doit voir le maréchal ferrant pour des vérifications et parages réguliers. Un bon entretien des sabots du cheval est indispensable. Parfois, le maréchal peut même déceler les prémices d'une fourbure.

Certains chevaux ne sont pas forcément en surpoids, mais déclarent tout de même une fourbure. L'alimentation peut être incriminée, de surcroît si elle contient des glucides en trop grosses quantités.

Les chevaux qui vivent ou évoluent à proximité de chênes ne doivent pas avoir accès aux glands. Toxique et souvent avalés par dizaines, les glands peuvent conduire à une fourbure ou à une intoxication fulgurante et mortelle du cheval.

Face à une poulinière ayant mis bas récemment, il faut absolument vérifié que la délivrance ait été complète (totalité du placenta expulsé). Si des résidus placentaires subsistent dans l'utérus, il y a un risque d'infection générale qui peut être à l'origine d'une fourbure aigüe.

Quels sont les signes qui témoignent d'une fourbure ?

Si votre cheval adopte une démarche difficile, associée à une boiterie franche ou modérée, qu'il se campe (posture caractéristique) en positionnant ses antérieurs en avant de ses épaules, que ses pieds sont chauds et que l'on sens aisément son pouls digital : il se peut qu'il soit en crise de fourbure.

Chronique ou aigüe, la fourbure peut procurer de très intenses douleurs au cheval. Il peut arriver que celui refuse de se lever, s'il est couché.

D'autres individus donnent l'impression qu'ils marchent littéralement sur des œufs.

Est-ce que la fourbure se soigne ?

La fourbure peut être soignée, à condition que sa ou ses causes soient traitées.

L'important étant de pouvoir stopper le processus de dégradation des tissus du pieds, avant que la phalange ne puisse basculer. Le protocole de soin s'attache aussi à limiter le mieux possible les douleurs que ressent le cheval fourbu.

La cryothérapie, soulage beaucoup le sujet touché. En effet, le froid est un excellent antalgique. Les hipposandales de soin sont elles aussi parfois très appréciées par les sujets fourbus. On peut y fixer des poches de glaces et envelopper le pied douloureux dedans.

Des anti-inflammatoires peuvent être administrés afin de réduire la douleur (suite à une baisse de l'inflammation des pieds touchés).

Une cure de produit drainant s'envisage aussi. Ce type de cure permet à l'organisme du cheval de se libérer plus rapidement des toxines, surtout si le cheval a déclaré une fourbure suite à une endotoxémie (apparition de toxines dans la circulation sanguine).

L'aspirine est également un bon remède face à un cheval fourbu. Ses propriétés fluidifiantes permettent une meilleure vascularisation du pied. Par conséquent, les tissus mous de la boîte cornée sont mieux préservés.

Vous pourriez être intéressé par :

Lire la suite